Adrien Saxod
2, Rue de Rumilly
74000 Annecy
N°TVA :

1/ Fondements d'hypnothérapie, introduction

02/02/2021

1/ Fondements d'hypnothérapie, introduction

Le livre « Traité d’hypnothérapie, Fondements, méthodes, applications » dirigé par Bioy et Michaux porte au sein même de son titre un axe précis : un discours sur l’hypnothérapie et la multiplicité des approches. Ces mots : « fondements », « méthodes », et « applications » portent tous un « s ». La suggestion produite est celle d’une richesse conceptuelle transformant ce livre en livres. Ce livre est une bibliothèque de livres, une bible de l’hypnose, un traité relativement exhaustif. La richesse des approches, des auteurs, des philosophies ou psychologies, des concepts, des applications et des rapports avec ce que n’est pas l’hypnose, en font un livre extrêmement généraliste, sans sacrifier la précision des propos et théories élaborées par ce consortium d’auteurs. Ils sont d’origines variées et appliquent tous leurs réflexions à l’enrichissement et à la compréhension du phénomène hypnotique. De ce fait, des questions surgissent car chaque auteur exposant sa vision s’expose aussi à la contradiction d’une vision différente. Y a-t-il un « état » d’hypnose ? Voilà par exemple une question posée. Mais les auteurs ne sont pas concurrents et ne se répondent pas. Les questions de cohérence ou de vision unifiée naissent pour le lecteur mais ne trouvent pas au fil des chapitres de réponse formelle.

Plus précisément, le livre compte 18 chapitres tous différents, abordant l’hypnose à travers des thèmes différents, des philosophies et des formations d’origines différentes. La densité de concepts présente quasiment à chacune des 500 pages rend complexe la formulation introductive de concepts clés. Le positionnement philosophique le plus original me semble tout de même être celui qui vient du constructivisme et qui met en antithèse les pensées réalistes et non réalistes. Si je choisis ce point d’approche c’est parce qu’il rejoint ma propre pensée. Doit-on tenir pour vrai-réel les concepts utilisés ? Thierry Melchior montre à travers le constructivisme que non. Mais il est possible de faire comme si l’on croyait à ce que croit le patient, pour l’aider dans son itinéraire. Accueillir la carte du monde du patient est une voie privilégiée pour le respecter, puis pour le comprendre au plus proche, et enfin pour l’aider. L’hypnose agit avec et dans l’esprit. Alors, quelle qu’en soit l’approche ou la thématique, il y a toujours un passage qui se fraye pour rejoindre et accompagner.

Dans la première grande partie du livre, plus théorique, Bioy et Michaux cherchent à fonder autrement l’hypnothérapie. On pourrait dire que Bioy et Michaux passent de l’hypnose à l’hypnothérapie dans laquelle l’hypnothérapeute est seulement un intermédiaire à l’écoute de son patient. Melchior développe la perspective constructiviste en rappelant le débat entre l’état d’hypnose et l’école de la suggestion tout en approfondissant le sens même du mot « hypnose » et en se réclamant anti-réaliste. Collot présente l’hypno-analyse qui est très attentive aux mouvements transférentiels et contre-transférentiels. Elle se veut au-delà de la suggestion et de l’hypnose formelle. Il montre la filiation de la psychanalyse avec l’hypnose, notamment par l’état hypnoïde. Proche de Jung, l’hypno-analyse accompagne le sujet vers une restructuration. Poliakow présente l’hypnothérapie onirique, qui, par le penser en termes d’image, guide le rêve éveillé. Thioly montre l’articulation possible entre l’hypnose d’inspiration ericksonienne et les TCC grâce à leur complémentarité enrichissante. Colombo, l’hypnose et les liens d’attachement. Luz développe son approche corporelle avec l’éprouvé. Luz et Fix l’aspect régressif direct ou indirect de l’hypnothérapie.

Dans la seconde partie, plus applicative, Fucks traite de l’hypnose et de l’enfant. Celestin-Lhopiteau des rapports de l’hypnose avec la douleur et la souffrance. Mambourg des migraines et maux de tête selon deux distinctions. Corrin de l’hypnose pour panser le corps en assumant le décalage existentiel. Halfon de l’hypnose d’essence féminine, maternelle et de la maternité. Villien montre que la surprise, la peur, le débordement émotionnel ou la saturation sensorielle sont les éléments clés d’un évènement traumatique. Cucido de l’hypnothérapie en sexologie : de la sexualité socialisée à la sexualité naturelle ? Virot, des troubles dépressifs et de la positivité de la dépression. Van Craen, de l’anxiété et de la désensibilisation in vivo et in imagine. Et enfin, Vanderlinden du lien hypnose et troubles du comportement alimentaire : anorexie - boulimie. Toutes les mentions en italique représentent mon avis personnel.

Adrien Saxod, Doctorant en hypnothérapie, praticien en hypnose, formateur en auto-hypnose.

Rapport du livre : Traité d’hypnothérapie, fondements, méthodes, applications. Sous la direction de Antoine Bioy et Didier Michaux, Ed. Dunod, 482 pages, 2019, ISBN 978-2-10-080018-6

Droit d'auteur du résumé : Adrien Saxod. Document enregistré auprès de : Bircham International University

Découvrez le livre d'Adrien Saxod : 21 Poésies Hypnotiques: Manuel de poésies hypnotiques

Découvrez le stage d'auto-hypnose thérapeutique.

Retour
Top
Réglage des paramètres de cookies

Chers utilisateurs, ce site stocke les cookies sur votre ordinateur. Ils ont pour but d'améliorer l’expérience de votre site Web, tout en vous fournissant des services plus personnalisés.

Si vous souhaitez plus d’informations sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Politique de confidentialité. En acceptant les cookies, vous consentez à leur utilisation. Vous pouvez également paramétrer ces derniers.

Si vous refusez, vos informations ne seront pas suivies, au moment de visiter ce site. Un seul cookie sera utilisé dans votre navigateur pour mémoriser votre préférence de ne pas être suivi.

  • Régler les paramètres
  • Accepter tous les cookies et continuer vers le site