Adrien Saxod
2, Rue de Rumilly
74000 Annecy
N°TVA :

Comment les traumatismes sont perçus par l’hypnothérapie ?

29/05/2020

Comment les traumatismes sont perçus par l’hypnothérapie ?

Un cadre d’une grande entreprise est abordé par un autre employé de rang inférieur et ce dernier lui demande s’il peut lui parler, et que c’est assez personnel. Le responsable refuse, lui indiquant qu’il y a une psychologue en mission spécifiquement pour écouter les salariés. Le lendemain l’employé revient trouver le responsable en lui disant qu’il aimerait bien lui parlé car la psychologue est absente pour une semaine. Le cadre réfléchit un moment, mais n’est pas à l’aise avec l’idée de partager un morceau de la vie personnelle du salarié alors il refuse. Le lendemain matin alors qu’il arrive dans son entreprise tout le monde est alarmé car l’information se répand qu’un salarié s’est suicidé et il s’agit bien du salarié en question.

Imaginez-vous un instant à la place du cadre…

Il s’est senti coupable, puis honteux, puis avec le temps qui passe le choc de cette annonce continue de la hanter la nuit, et même le jour, par flash-backs.

Pour l’hypnose il y a plusieurs types d’évènements traumatiques. Il y a ceux qui sont issus d’une expérience de vie comme celui-ci-dessus. Et il y a les traumatismes issus de la répétition d’une expérience négative.

Il est remarquable que nous ne réagissons pas tous de la même façon à un même évènement. Et que ce qui traumatise les uns ne traumatisent pas les autres. Certains vivent des évènements qui l’on pourrait penser traumatisant vue de l’extérieur, mais qui les laissent tranquille une fois l’évènement passé, il est progressivement digéré.

Ce qui fait qu’un évènement peut être traumatisant c’est essentiellement : l’inattendu de ce qu’il se passe, la peur, une grande sensorialité, un émotionnel débordant.

Il y a une très forte attention à ce qu’il se passe et ce qui est remarquable c’est que ces éléments sont chacun capable de créer un état hypnotique involontaire chez la personne. Ainsi, ce qui fait la création du trauma réside dans une certaine dissociation intérieure d’avec ce qui se passe. Ce mécanisme est un mécanisme de protection qui évite un déséquilibre mental en évitant de se prendre en face la totalité de l’évènement, ce qui est positif, mais crée en même temps la possibilité de laisser inachevé l’évènement et de pousser l’inconscient à créer par la suite des flash-backs involontaires, du mal être, des cauchemars…

Cet état hypnotique déracine certaines personnes qui vont par la suite se ré-enraciner et se déraciner en fonction des flash-back et du flot émotionnel engendré. D’autres personnes peuvent rester dans l’état déraciné de façon continue.

Le fait que la personne se dissocie mentalement de ce qui se passe, en faisant parfois comme s’il ne s’était rien passé, ou comme si tout allait bien, ou en se mettant à faire des gestes automatiques comme de ranger la pièce ou de faire la vaisselle… montre que l’hypnose est une voie capitale pour l’aider à s’en sortir. En effet, l’hypnose utilisant en permanence des processus de dissociation et de réassociation elle permettra au sujet traumatiser de pouvoir abordé son vécu afin de permettre à son système inconscient de le digérer afin de tourner la page et de reprendre une vie habituelle sans se confronter frontalement à quelque chose que le cerveau n’est pas en mesure d’affronter. Les séances d’hypnose sont là pour permettre de faire face de façon indirecte et gérable émotionnellement parlant, et de soulager la douleur ressentie. Une femme que j’accompagnais récemment et qui n’osait plus ni travailler, ni conduire, ni sortir de chez elle a retrouvé son autonomie. Une jeune fille qui était venue me voir me disait qu’elle avait des acouphènes, des vertiges et qu’elle tombait même dans les pommes. Suite à l’indentification du traumatisme (ce qui est parfois une recherche qui prend un peu de temps –dans son cas le décès d’un proche) et au nettoyage intérieur apporté par l’hypnose elle a retrouvé toutes ses facultés.

La puissance de l’hypnose pour libérer des traumas vient du fait que les traumas sont créés par un certain état du cerveau, et que cet état du cerveau, la dissociation, est l’art même de l’hypnose.

Retour
Top
Réglage des paramètres de cookies

Chers utilisateurs, ce site stocke les cookies sur votre ordinateur. Ils ont pour but d'améliorer l’expérience de votre site Web, tout en vous fournissant des services plus personnalisés.

Si vous souhaitez plus d’informations sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Politique de confidentialité. En acceptant les cookies, vous consentez à leur utilisation. Vous pouvez également paramétrer ces derniers.

Si vous refusez, vos informations ne seront pas suivies, au moment de visiter ce site. Un seul cookie sera utilisé dans votre navigateur pour mémoriser votre préférence de ne pas être suivi.

  • Régler les paramètres
  • Accepter tous les cookies et continuer vers le site