Adrien Saxod
2, Rue de Rumilly
74000 Annecy
N°TVA :

Pourquoi les questions en hypnothérapie sont-elles si puissantes ?

21/11/2018

Le but de questionnement en hypnose est de mieux vous permettre de vous connaître. Vous fonctionnez avec tout un réseau inconscient de pensées, de valeurs et de croyances qui se rattache à vos expériences et à ce que l’on vous a dit.

Une question, une bonne question permet à la personne qui la reçoit de voir comment elle fonctionne en interne, dans sa carte du monde personnelle.

Nous sommes comme un GPS dans une voiture. Le GPS est une reproduction de ce qui est extérieur. Il est simplement un système qui génère des petits points lumineux imitant le goudron ou les champs. Ces points ont peu à voir avec le goudron ou la nature. Notre cerveau se fait lui aussi une représentation de l’environnement dans lequel nous vivons. C’est notre carte du monde. Cette carte est personnelle et n’est pas la réalité.

Grâce aux questions posées vous entrez en réflexion sur votre propre carte mentale.

La réflexion de la lumière est le mouvement de la vibration lumineuse parvenue en un point et repartant dans une autre direction. La lumière renvoyée par votre visage dans le miroir est renvoyée par le miroir. La question qui fait réfléchir est renvoyée vers vous comme la lumière et vous pouvez alors vous percevoir avec du recul.

En faisant cela vous êtes invités à prendre une certaine posture. Les questions vous poussent vers les 4 postures clés en hypnothérapie :

  1. Elles vous poussent à répondre en tant qu’acteur de la situation.
  2. Ou en tant qu’observateur de ce qu’il se passe.
  3. Ou à ressentir l’émotion vécue.
  4. Ou en prenant du recul par rapport à la situation.

Et enfin avec les questions vous pouvez entrer dans certains gestes mentaux qui vous projette dans une autre vision des choses, comme d’envisager par exemple le futur différemment.

Voici un exemple de conversation :

«    - Je me fais beaucoup de souci pour mes deux adolescents et cela me stresse en permanence.

  • Qu’est-ce qui génère ce souci ?
  • J’ai peur de les perdre s’ils décident de ne plus me parler et de couper le lien avec moi si je suis trop dur avec eux.
  • Êtes-vous dur avec eux ?
  • Oui, comme l’était ma mère avec moi, d’ailleurs je l’ai quittée et aujourd’hui encore elle ne compte plus pour moi.
  • Qu’est-ce qui est important pour vous par rapport à vos enfants ?
  • Préserver un lien familial, un lien d’amour.
  • Est-ce plus important que tout ?
  • Quel comportement pourriez-vous adopter pour préserver ce lien d’amour plutôt que d’être si dur ?
  • (Pause pour réfléchir, activation de la créativité) Je pourrai les écouter, prendre le temps de les écouter pour bien les comprendre, et respecter leurs opinions.
  • Cela vous semble envisageable ?
  • Oui, tout à fait.
  • Cela permettra-t-il de préserver ce lien d’amour ?
  • Oui, tout à fait.
  • Prenez le temps de vous imaginer les écouter (Pause) et à présent que ressentez-vous ?
  • Un soulagement, une harmonie, de la joie. »

Adrien Saxod, praticien en hypnothérapie et hypno-coach.

Retour
Top