Adrien Saxod
2, Rue de Rumilly
74000 Annecy
N°TVA :

La puissance des mots en hypnothérapie.

16/08/2019

La puissance des mots en hypnothérapie.

(C'est article est aussi la suite de : https://www.adrien-saxod.fr/fr/a-quoi-servent-les-metaphores--petites-histoires--en-hypnotherapie-ou-en-hypno-coaching--)

Les mots sont-ils si puissants que cela ?

Les mots sont puissants, très puissants, extrêmement puissants.

Les mots employés à des fins perverses sont très destructeurs et peuvent même pousser certaines personnes au suicide.

Les mots répétés finissent par d’ancrer dans l’esprit. En négatif, si l’on répète tout le temps à un enfant qu’il est nul… il risque de finir par l’assimiler et donc de croire qu’il l’est réellement.

Les mots peuvent donc fixer des erreurs dans l’esprit.

Les mots à travers une brève métaphore :

Un sac.

Ce sac à un nom et ce nom est un mot.

Ce sac s’appelle par exemple : « Bien-être ».

En réalité ce mot bien-être est chargé de toutes vos expériences subjectives, bien plus que de la définition du dictionnaire.

Un sac noir... Il s’appelle : Loup.

Si vous avez le temps, laissez venir vos souvenirs, vos expériences de vie à travers ce mot : Loup.

Chaque mot est un sac qui renferme toutes vos expériences que vous avez nommées ainsi.

Cela signifie qu’un mot à un sens pour une personne et un autre sens pour une autre personne.

Prenons le mot « Travail ». Pour certaines personnes le sac est rempli de succès, de joie, d’argent et d’accomplissement professionnel, avec quelques ratés. Mais pour quelqu’un d’autre il est rempli de sensations de mal être, d’incompétence, de fatigue et de lourdes contraintes. Pour un troisième enfin : rien de particulier « il faut bien y aller pour avoir de l’argent… ».

Ainsi les mots que nous employons recèlent une potentialité intérieure bien supérieure à ce qu’on est habituellement près à reconnaître.

Les mots que vous choisissez pour nommer vos réalités de vie vont en même temps définir le cadre intérieur dans lequel l’esprit inconscient va gérer l’affaire.

J’ai reçu une adolescente et sa Maman qui venait car la jeune fille avait de nombreuses difficultés dans le milieu scolaire. Après une conversation riche en exemples, j’ai comme à mon habitude identifié les valeurs de cette jeune. Le problème principal pourrait se résumer à cela : « Les autres la persécute. »

Ces mots précis étaient assez dur. Un d’eux revenait tout spécialement : « Harcelée. »

Elle était donc victime de harcèlement.

Ce mot est un sac bien noir d’expériences douloureuses.

Néanmoins, après un temps de questionnement, je me suis aperçu que la réalité qu’elle vivait pouvait être modifiée de deux façons fondamentales.

La première consistait à requalifier les faits ! Car ce n’était pas vraiment du harcèlement. Beaucoup d’expériences étaient racontées selon un seul angle de vue et étaient très interprétatives de la réalité. L’âge de la création de la personnalité s’accompagne souvent de crises et de rejets.

Et elle fût d’accord avec moi. On a appelé cela des « chamailleries de lycéennes ».

N’est-ce pas beaucoup moins violent ? N’est-ce pas supportable ? Cela était tout aussi plausible.

Si vous souhaitez bien ressentir le pouvoir des mots imaginez un instant ce mot : « Harcèlement » ; Puis celui-ci : Chamailleries de lycéennes ».

La différence se fait vite sentir et l’état intérieur de celui qui utilise ses mots en est profondément modifier.

L’autre élément a été de lui faire prendre conscience de ses valeurs et attentes inconscientes pour qu’elle se rende compte qu’elle obtenait aussi ce qu’elle souhaitait : une certaine mise à l’écart du groupe. Elle souhaitait pouvoir voir ses amies de sa précédente classe lors des récréations… et ainsi elle refusait de donner à cette classe une chance de réussir ensemble.

Après cette séance elle et sa Maman se sentait déjà beaucoup mieux. Avec le temps son attitude créatrice de soucis s’est transformée et elle a commencé à donner sa chance à sa classe.

Les mots sont puissants. Chargés de vos expériences ils sont des sacs qui vous influencent inconsciemment et modifient vos comportements. Utiliser les meilleurs mots possibles pour qualifier une situation est une nécessité dans notre monde où tout n’est ni facile ni simple.

Adrien Saxod, hypnotiseur, formateur en auto-hypnose, show d’hypnose.

 

Retour
Top